« Nous avons vu nos commandes hebdomadaires multipliées par 6 »

O’méloko est un groupement d’une quinzaine de producteurs situé dans le Nord du Tarn. Depuis un an, ils utilisent Cagette Pro pour proposer des distributions de produits fermiers aux habitants de leur territoire.

Chaque semaine, les clients commandent les produits locaux en ligne (fromages, légumes, viandes, œuf, pain…) que les producteurs livrent ensuite dans 12 points de distribution situés dans des villes et petits villages.

« Depuis le début de la crise sanitaire, nous avons vu nos commandes hebdomadaires multipliées par six ! Nous avons donc dû nous réorganiser, notamment en étant plus nombreux pour préparer les commandes des clients. Heureusement, nous utilisions Cagette depuis assez longtemps pour être très réactifs !

Nous faisons très attention à respecter les consignes de sécurité sanitaires en portant des masques et des gants quand nous manipulons les produits. Pour les livraisons, nous avons mis en place un système de créneaux horaires afin de limiter les regroupements. Les clients peuvent récupérer leur commande au coffre de notre voiture plutôt que d’entrer dans les commerces qui sont points de distribution habituellement.

Nous recevons beaucoup de remerciements de la part des consommateurs qui sont contents d’acheter des produits fermiers en toute sécurité. »

Pour soutenir leurs collègues locaux en difficulté et répondre aux besoins des clients, le collectif s’est ouvert à de nouveaux producteurs depuis le début du confinement : une savonnière, des producteurs de viande, une brasserie artisanale…

« Depuis quelques semaines, nous comprenons que notre système de commandes via Cagette est devenu un véritable service public pour les habitants de nos villages ». 

Découvrez le groupement de producteurs

 

[Edit du 12 mai 2020]

Et la suite, après le confinement ?

Le collectif est en plein bilan de ces deux mois d’activité intense ! Une concertation est en cours pour voir qui, parmi les nouveaux producteurs temporaires, souhaite rester durablement dans le collectif. L’organisation du collectif de producteurs continue à évoluer et plusieurs sujets sont en réflexion (défraiement des producteurs qui s’occupent des distributions, emploi de personnes salariées pour soutenir le collectif dans sa communication et ses distributions…).

Les consommateurs sont toujours au rendez-vous et le nombre de panier reste stable pour le moment. Un nouveau point de distribution a ouvert début mai dans le village de Salles et un autre est en réflexion à Fayssac.

L’association cherche à pérenniser son activité en intégrant davantage les consommateurs dans le projet. Pour cela, elle a ouvert ses adhésions aux clients et lancé un appel aux bénévoles qui souhaitent promouvoir une alimentation locale en aidant O’méloko.